Plante de jardin du mois, octobre : Sur le toit

Plante de jardin du mois, octobre : Sur le toit

Plus de fraîcheur en été, plus de chaleur en hiver et de la verdure tout au long de l’année. Les toitures verdissent de plus en plus, avec des plantes telles que le sédum, le saxifrage et la joubarbe. 

Les toits couverts de plantes sont beaux à voir et un complément non négligeable à l’environnement naturel. Ils augmentent la biodiversité et aident à purifier l’air, car les plantes le filtrent et absorbent le CO2. Une toiture verte attire les insectes (et donc les oiseaux), est durable et constitue de plus une bonne isolation. Non seulement en ce qui concerne la température, mais également les nuisances sonores. Les plantes absorbent l’eau et aident à minimiser les risques de dégâts en cas de grosse averse. Ces plantes ne demandent pratiquement aucun entretien et presque tous les types de toitures peuvent les accueillir. Les plantes conviennent aussi pour les petites toitures comme les marquises, une grange et même un muret végétal vertical.

Origine 

Le saxifrage et la joubarbe se rencontrent surtout dans les régions montagneuses telles que les Alpes, les Dolomites et le Caucase. Le sédum pousse également dans l’hémisphère nord, la plupart du temps dans les zones sèches et rocailleuses. 

Assortiment de plantes Sur le toit

Toutes ces plantes de toiture sont des plantes grasses, ou succulentes. Une plante grasse stocke l’humidité dans ses feuilles pour pouvoir survivre durant les périodes plus sèches. Le choix est vaste, avec plus de mille cultivars, souvent proposés en plateaux mélangés. 

Le sédum fleurit en blanc, jaune et rouge et compte, outre les variétés utilisées comme tapis végétal, quelques variétés plus hautes.

Le saxifrage pousse sous forme de rosettes décoratives qui fleurissent en blanc, rouge, rose ou violet et ne dépassent pas les 15 cm de hauteur. 

La joubarbe fleurit d’avril à août avec des fleurs en forme d’étoile jaune clair, blanche ou rose qui montent de façon spectaculaire à quelque 10 cm au-dessus de la rosette sur une tige qui ressemble à celle d’un mini-palmier.

Conseil de soins

  • Enlever les mauvaises herbes et d’éventuelles jeunes pousses d’arbres deux fois par an. 
  • Si le temps sec persiste trop longtemps, arroser avec le tuyau du jardin.
  • Donner de l’engrais une fois par an. 

Une toiture végétale en 7 étapes

Voici une bonne base pour ceux qui veulent inspirer le grand public et le guider dans l’aménagement d’une toiture végétale :
Étape 1 : Bien balayer la toiture.
Étape 2 : Veiller à ce que la descente de la gouttière reste libre en y plaçant un grillage.
Étape 3 : Disposer du gravier autour du grillage pour empêcher la terre de s’y écouler.
Étape 4 : Dérouler un tapis de drainage sur le toit et le couper à la taille voulue.
Étape 5 : Couvrir ce tapis avec du substrat pour plantes, ou une autre couche pour la plantation.
Étape 6 : Répartir les plantes sur le substrat ou dérouler une bande de mélange de plantes toute prête. 
Étape 7 : Arroser légèrement la nouvelle toiture végétale pour qu’elle puisse absorber l’humidité.